À l'approche de la fête nationale, le moment est venu de considérer l'importance de l'indépendance dans le monde des agences de relations publiques. Pendant des années, les entreprises de publicité et de relations publiques ont vanté leur statut «indépendant». Mais qu'est-ce que cela signifie réellement?

Une chose pourrait être une croissance plus rapide. Dans notre industrie, les agences indépendantes se sont développées à un rythme soutenu par rapport aux entreprises publiques de relations publiques au cours des dernières années, bien que les plus grandes agences aient eu un bon rallye en 2019. Mais selon le rapport Holmes, «le fossé entre indépendant et public Les agences de relations publiques sont mieux perçues lors de l'analyse des performances des grands groupes de holding 4, dont les opérations de relations publiques n'ont augmenté que de 3,3% pour atteindre 4,8 milliards de dollars. »En d'autres termes, pour les réseaux d'agences plus importants et les sociétés holding, la croissance est beaucoup plus lente qu'au sein de entreprises de taille moyenne importantes.

Pour les clients des agences de relations publiques, «indépendant» peut être un mot de code pour petit ou abordable. Cela peut signifier une redevance minimale plus faible ainsi qu'une plus grande rapidité de mise sur le marché. Ou, cela peut signaler la flexibilité, étant donné que les entreprises indépendantes sont moins hiérarchiques que les méga-entreprises, et donc libres de s'associer avec une multitude d'agences de marketing. Ils sont également susceptibles d'être prêts à travailler avec des entreprises en démarrage.

Il y a aussi un impact culturel, du moins en théorie. Pour le personnel de l'agence, l'indépendance peut signifier une plus grande mobilité et responsabilité. Pourtant, la plupart du temps, le statut d'indépendant ne se traduit pas par un avantage tangible ou un différenciateur au sein de l'agence. Vous pouvez affirmer que ce n'est que dans de rares cas que cela devient une proposition de vente significative ou une déclaration culturelle interne.

Mais peut-être que ça devrait. Voici ce que «indépendant» signifie pour moi dans le monde des relations publiques ou des services créatifs, avec un parti pris reconnu.

Des conseils au service du client

Le conseil objectif n’est pas garanti dans un environnement d’entreprise politisé. Toute recommandation qui tire parti de l'argent des clients d'un secteur à un autre est susceptible d'être influencée par des considérations internationales, et elle est soumise à de multiples approbations. Parfois, l'infrastructure d'une grande agence dicte ses conseils aux clients – il y a toujours un besoin de nourrir la bête. Mais le feedback non dilué et objectif est avant tout ce que les clients demandent à leurs agences, et il ne doit pas être compromis par la politique interne ou la bureaucratie.

Une volonté de prendre des risques

Dans un environnement de «marketing intégré», le service à la marge la plus élevée peut dominer la relation client ou même le produit créatif. Cela se produit beaucoup moins souvent dans une agence indépendante, où ils sont plus susceptibles de prendre des risques créatifs. Après tout, il n'y a peut-être pas de plus grand risque que de créer votre propre entreprise; c'est dans l'ADN de la plupart des entreprises indépendantes.

Valeur

Un bon rapport qualité-prix ne doit pas signifier bon marché, mais il est vrai que les pièges du statut mondial et de l'intégration marketing, comme plusieurs bureaux physiques, peuvent nuire au service client. Vous ne pouvez pas ignorer les différences de marges bénéficiaires entre les différents types d'agences de relations publiques. Alors qu'un bénéfice de 15% peut convenir à une entreprise indépendante, une société de portefeuille exigera une marge de 25%. Cela se traduit par un bilan beaucoup plus élevé pour l'équipe, conduisant à un plus grand roulement et souvent à une culture fracturée.

La vitesse

Peu importe ce qu'ils disent, c'est inévitable. Les réseaux d'agences sont par nature vastes et bureaucratiques, et la bureaucratie signifie des couches d'approbation et une exécution plus lente. Si la rapidité de mise sur le marché est une priorité, votre meilleur pari est une agence indépendante, où les niveaux d'approbation sont maigres et le parti pris est vers l'action.

Culture entrepreneuriale

La culture d'agence la plus conviviale récompensera le comportement du personnel qui fait preuve de responsabilité et de parti pris en faveur de l'action.

Ayant travaillé dans une agence gérée par le propriétaire de taille moyenne, la plus grande entreprise indépendante et une agence de publicité et de marketing intégrée, je privilégie la simplicité, un minimum de bureaucratie et moins de décideurs. Une organisation gérée par son propriétaire est mieux placée pour créer un environnement véritablement entrepreneurial qui récompense la proactivité, la responsabilité et même les risques.

«Quand le PDG devrait être le porte-parole des relations publiques |
Pourquoi les professionnels des relations publiques sont les écrivains les plus polyvalents »
PARTAGER